Gesundheitswesen,

Don d’organe, quelle solution face à la pénurie ?

Artikel weiterempfehlen

Stimmen Sie dem Artikel zu?
Melden Sie sich an und bewerten Sie diesen Artikel!

En Suisse, c’est chaque année environ 100 patients qui décèdent faute d’attribution d’un organe compatible. Fin août 2018, 1416 personnes se trouvaient sur la liste d’attente. Avec la législation actuelle, c’est au citoyen de déclarer de son propre chef ce qu’il souhaite faire avec ses organes. On parle de « consentement explicite ». La loi fédérale sur la transplantation d’organes, de tissus et de cellules indique que des organes, des tissus ou des cellules peuvent être prélevés sur une personne décédée si elle y a consenti, avant son décès. La volonté de la personne décédée prime sur celle des proches.

Mais la volonté de réformer le système est lancée, le changement est en route. La Jeune Chambre Internationale (JCI) de la Riviera a lancé une initiative populaire en faveur du don d’organes en octobre 2017. Son texte est limpide, il souhaite faire de chaque citoyen un donneur d’organes par défaut. On inverse la logique, avec le consentement présumé, c’est au citoyen de faire la démarche pour indiquer qu’il refuse d’être sur la liste. 

Je salue l'idée de faire évoluer le cadre législatif pour augmenter le nombre de dons, toutefois, cette solution proposée n'est pas souhaitable, elle va trop loin et ne parvient pas à un consentement éclairé. Heureusement, une troisième voie existe, celle d'un consentement dit "proposé" :

"La Commission nationale d'éthique pour la médecine humaine (CNE) propose un troisième modèle: celui de la déclaration. Dans ce système, les gens seraient régulièrement appelés à prendre position sur le don d'organes (obligation de déclarer)."

Un résumé de leur position ici : https://www.rts.ch/​info/suisse/10695829-​la-commission-d-ethiq​ue-prone-une-troisiem​e-voie-pour-le-don-d-​organes.html?fbclid=I​wAR1BWB5ATm6tfysXHyN7​Mc31JeMG9SzIW0E_RgnF-​AwjrCuWlTbvIeu7PXk

C'​est la solution idéale pour augmenter le nombre des dons tout en permettant un choix éclairé. C'est justement la solution proposée par le conseiller national Philippe Nantermod dans une initiative parlementaire : https://www.parlame​nt.ch/…/rat…/suche-cu​ria-vista/geschaeft…

En résumé :

Consentement "explicite" 
Consente​ment "présumé" 
Consenteme​nt "proposé" 


Kommentare von Lesern zum Artikel

[ Neuen Kommentar verfassen ]

Noch keine Beiträge vorhanden. Schreiben Sie den ersten!

Neuen Kommentar verfassen

Sie müssen als User, Newsletter-Abonnent oder Gönner von Vimentis oder bei Facebook registriert sein, um auf diese Seite zugreifen zu können. Bitte loggen Sie sich ein oder registrieren Sie sich kostenlos:

Auf Vimentis direkt einloggen..
 
 ... oder mit Ihrem Facebook-Account
 
E-Mailadresse:
Passwort:

Haben Sie Ihr Passwort vergessen?