Lexikon: Impôt progressif

Lorsqu’on parle d’impôt progressif, cela implique que le taux d’imposition augmente avec le revenu et qu’une part du revenu de plus en plus importante est donc prélevée par les impôts.

Si le taux d’imposition était constant et qu’il n’y avait donc pas de progression, une personne qui gagne deux fois plus qu’une autre paierait simplement deux fois plus d’impôts. Dans le cadre d’un régime progressif, cependant, le montant des impôts dus par la personne aux revenus plus élevés augmente de façon disproportionnée.

Les impôts progressifs sont des impôts redistributifs, c’est-à-dire qu’ils atténuent indirectement les différences de revenu importantes par le biais du calcul de l’impôt. Ils sont basés sur le principe de la performance économique.

Exemple :
Imaginons la progression fiscale suivante dans cet exemple :
Revenus Taux d’imposition
< 10’000 0 %
jusqu’à 20 000 10 %
jusqu’à 40 000 20 %
jusqu’à 60 000 30 %
jusqu’à 80 000 40 %

M. Schmid gagne 60 000 CHF par année. Les impôts sont calculés comme suit : les 10 000 premiers francs sont exonérés d’impôts. Les 10 000 suivants, sont imposés à 10 %, les 20 000 suivants à 20 %, etc.

Calcul de l’impôt :
Revenu * taux d’imposition Impôt dû
10 000 * 0 % 0 CHF
10 000 * 10 % 1 000 CHF
20 000 * 20 % 4 000 CHF
20 000 * 30 % 6 000 CHF
Total 11 000 CHF

 

Voir également
Aucun autre résultat trouvé.
Liens / Sources
Non trouvé.
Évaluer l'article du lexique

Aidez-nous à améliorer notre lexique de manière efficace en évaluant cet article du lexique. Nous apprécions et prenons en compte les propositions de modification et les critiques:

Évalutation:  
 
   

Commentaire / Proposition de modification:* (*optionel)

 
 

Vimentis est financé par les dons des particulliers.
Vous pouvez gratuitement intégrer ce glossaire/lexique à votre propre page internet ! Plus d'infos

L'article a été mis à jour le 03.11.2019


Publication Vimentis par thème
Non trouvé.
Vous trouverez toutes les publications récentes ici