Lexikon: Biens publics

Les Biens publics ont deux caractéristiques particulières. Ils sont non excluables et non rivaux.

Les biens non rivaux peuvent être consommées par deux personnes en même temps. La consommation du bien par une personne n’affecte pas la consommation du même bien par une autre personne. Au contraire, si une personne consomme un bien privé, par exemple qu’elle mange un petit pain, une deuxième personne ne pourra pas manger le même.

On parle de biens non excluables, lorsque leur propriétaire ne peut pas empêcher leur consommation par des tiers. En d’autres termes, le propriétaire ne peut pas contrôler qui peut utiliser ces biens ou non. Ainsi, tout le monde peut les utiliser gratuitement dès qu’ils sont produits et, par conséquent, personne n’est prêt à payer pour les obtenir. De ce fait, ils ne sont pas offerts dans une économie de marché libérale.
Un bien public est donc une défaillance du marché, car il n’est finalement pas offert, bien que tout le monde souhaite le consommer.
Dans une économie sociale de marché, ce problème peut être résolu si le bien est offert par l’État et financé, par exemple, par les impôts.
On appelle aussi cette défaillance du marché le problème de l’« opportuniste », car même ceux qui n’ont pas payé pour le bien en question peuvent en profiter.


C’est le cas, par exemple, d’un feu d’artifice : un quartier résidentiel décide de tirer des feux d’artifice pour marquer son anniversaire. Profiter des feux d’artifice n’est pas rival, parce que tout le voisinage peut les regarder sans déranger les autres spectateurs. Le problème réside toutefois dans le fait qu’admirer les feux d’artifice n’est pas excluable. Supposons que chaque habitant verse une contribution de 10 CHF. Il y a un problème, car même ceux qui n’ont pas contribué de 10 CHF peuvent admirer les feux. Par conséquent, seules quelques personnes, s’il y en a, paieront la contribution. Les autres sont ce qu’on appelle des opportunistes. Ce sont ceux qui comptent sur le fait de pouvoir en profiter gratuitement. En fin de compte, les feux d’artifice n’auront pas lieu parce que chacun attendra que les autres paient.
Il en va de même pour l’éclairage public ou la défense nationale.

Les biens sont subdivisés en quatre catégories : biens privés, monopoles naturels, biens publics et biens communs (voir aussi : biens collectifs, biens semi-publics ou biens publics impurs).

 

Voir également
Aucun autre résultat trouvé.
Liens / Sources
Non trouvé.
Évaluer l'article du lexique

Aidez-nous à améliorer notre lexique de manière efficace en évaluant cet article du lexique. Nous apprécions et prenons en compte les propositions de modification et les critiques:

Évalutation:  
 
   

Commentaire / Proposition de modification:* (*optionel)

 
 

Vimentis est financé par les dons des particulliers.
Vous pouvez gratuitement intégrer ce glossaire/lexique à votre propre page internet ! Plus d'infos

L'article a été mis à jour le 03.11.2019


Publication Vimentis par thème
Non trouvé.
Vous trouverez toutes les publications récentes ici