Lexikon: Courbe d'offre

La courbe d’offre représente la quantité d’un bien (produit, service, travail, capital) offerte (ou produite) à un prix donné. On peut établir une courbe d’offre aussi bien pour un fournisseur (producteur) unique que pour l’ensemble des distributeurs d’un bien sur le marché.

En cas de concurrence parfaite, la courbe d’offre correspond exactement aux coûts marginaux de chaque fournisseur ou de l’ensemble des distributeurs. Cela signifie que, quelle que soit la quantité, le fournisseur est prêt à offrir autant que possible jusqu’au point où l’offre d’une pièce supplémentaire est égale au prix de vente (c’est-à-dire jusqu’à ce que le coût marginal corresponde au prix du marché). Par conséquent, comme toujours en économie, les coûts sont compris en termes de coûts de renoncement.

Puisqu’en règle générale les coûts augmentent, la courbe d’offre augmente aussi avec la progression de la quantité. Plus le prix est élevé, plus la quantité offerte (produite) augmente.




Exemple :

Pierre possède une petite boulangerie avec un petit four qui lui permet de produire différentes spécialités comme du pain, des gâteaux, des croissants, etc. Comme illustré par la courbe d’offre sur le graphique, Pierre ne produira pas de pain s’il ne touche rien ou gagne seulement 1 franc en retour. Dans ce cas, il préférera fabriquer d’autres produits ou ne pas travailler pour profiter de son temps libre.
Pour 2 francs, Pierre est prêt à fabriquer 10 miches de pain. Il n’en produira néanmoins pas plus, car, au-delà, l’utilisation de son petit four pour fabriquer d’autres spécialités lui rapporte plus. Au fur et à mesure que le prix courant du pain sur le marché augmente, Pierre fabriquera de plus en plus de pain et donc, par exemple, moins de gâteaux et de croissants. En effet, il gagne maintenant plus en produisant du pain. Ainsi, pour 3 francs, il fabriquera 20 miches de pain ou 30 pour 4 francs.
Au fur et à mesure de l’augmentation du prix, il finira par n’utiliser son four que pour faire du pain et ne fabriquera plus d’autres produits. Il pourra même acquérir un deuxième four et embaucher de coûteux assistants.
C’est ainsi que la courbe d’offre d’un bien augmente avec l’augmentation de son prix. En effet, pour pouvoir offrir ou produire encore plus, il faut renoncer de plus en plus à d’autres choses (à l’offre ou à la consommation d’autres biens) qui font monter les coûts de renoncement.

La courbe d’offre d’une économie, de ses fournisseurs et de ses biens dans leur ensemble s’appelle la courbe d’offre agrégée.

Déplacement de la courbe d’offre
La courbe d’offre indique la quantité offerte d’un bien, si rien ne change à part son prix. Cependant, pour revenir à l’exemple ci-dessus, le prix de la farine pourrait aussi augmenter. Fabriquer du pain coûterait alors plus cher à Peter et il en offrirait moins pour le même prix. La courbe d’offre se déplacerait donc vers la gauche ou vers le haut.
La hausse du prix des facteurs de production n’est qu’une cause parmi d’autres du déplacement de la courbe d’offre. De nouvelles technologies rendant la production plus efficace ou une variation des salaires sur le marché du travail peuvent par exemple constituer des causes alternatives.

 

Voir également
Aucun autre résultat trouvé.
Liens / Sources
Non trouvé.
Évaluer l'article du lexique

Aidez-nous à améliorer notre lexique de manière efficace en évaluant cet article du lexique. Nous apprécions et prenons en compte les propositions de modification et les critiques:

Évalutation:  
 
   

Commentaire / Proposition de modification:* (*optionel)

 
 

Vimentis est financé par les dons des particulliers.
Vous pouvez gratuitement intégrer ce glossaire/lexique à votre propre page internet ! Plus d'infos

L'article a été mis à jour le 18.03.2020


Publication Vimentis par thème
Non trouvé.
Vous trouverez toutes les publications récentes ici